Les Phares du Médoc Atlantique

Partir cet été dans le Médoc Atlantique et ses 14 communes, c’est l’occasion de tester toutes sortes d’activités, vivre de nouvelles sensations, découvrir des lieux préservés et surtout toutes les richesses abritées par la région. Parmi ses richesses, de nombreux phares se trouvent sur le territoire du Médoc Atlantique. Au beau milieu de l’océan, au bord du lac d’Hourtin ou au bord de l’estuaire plongez-vous au cœur du patrimoine des phares du Médoc. Une expérience unique pour un séjour au plus proche de la nature avec une pointe d’histoire à la clé !

LE PHARE DE CORDOUAN : LE ROI DE L’ATLANTIQUE

Le phare de Cordouan est le seul phare français en mer encore gardienné, le plus ancien en activité et le seul au monde ouvert à la visite. Avec une vue exceptionnelle sur la Gironde et les côtes médocaines, ce phare est un site unique, un incontournable de la région. Avec ses 67,50 mètres de hauteurs et ses 301 marches, le phare de Cordouan vous replonge 4 siècles en arrière. Reconnue à l’époque comme l’une « des 8 merveilles du monde », cette architecture d’exception située au beau milieu de la mer vous garantit une expérience totalement insolite à travers l’histoire royale de France. Le SMIDDEST s’occupe de la gestion du phare et permet aux plus curieux de pouvoir visiter le phare de juillet à septembre et tous les week-end durant le mois d’octobre.

LES GARDIENS DU PHARE DE CORDOUAN

C’est le dernier phare encore habité de France, des gardiens se relaient pour assurer la maintenance de ce lieu unique. Ils accueillent les visiteurs, invités à découvrir cet univers magique. Lors de cette expérience inoubliable, ils vous conteront l’histoire de l’édifice et ses petits secrets.

Pierre Cordier entame sa 5ème saison estivale au phare de Cordouan. Guide conférencier de formation, il anime les visites au phare et conte l’histoire de ce monument d’exception. Vendéen d’origine et amoureux de la mer, Pierre prend plaisir à résider une semaine sur deux au beau milieu de l’océan dans le dernier phare français. Entre le gardiennage, l’entretien et l’accueil touristique aucune journée ne se ressemble pour les gardiens qui vivent au rythme des marées.

MUSÉE DU PHARE DE CORDOUAN ET DES PHARES ET BALISES

À travers cinq salles, découvrez tout au long de la visite : le phare de Cordouan, les phares de la Gironde, le matériel utilisé par le service des phares et balises ancien et actuel. Une animation en 3D du phare de Cordouan à travers les âges de 1611 à nos jours vous est également présentée. Au sommet du phare, une galerie dotée d’une table d’orientation permet de situer les monuments et sites touristiques environnant. Dans le jardin, comtemplez la vedette « Matelier » ayant assuré les relèves du phare de Cordouan de 1962 à 2006.

LE PHARE DE RICHARD

Le phare de Richard abrite un musée de la vie estuarienne (ostréiculture, pêche, balisage) depuis le 19ème siècle. Depuis le haut de la tour du phare, vous pouvez profiter d’une vue panoramique sur l’estuaire, les côtes charentaises, le folders hollandais de la rive gauche. Une aire pique-nique est aménagée à côté. Les fameux carrelets de pêche à proximité du phare sont ouverts à la visite et peuvent être utilisés.

LES PHARES D’HOURTIN

Construits en 1860, les phares d’Hourtin avaient pour rôle de signaler l’intervalle d’ombre entre la Pointe de Grave et le Cap Ferret, où l’on ne voyait aucun feu. Ces deux tours carrées de 27 m de haut sont à 200 mètres de distances l’une et l’autre. Pour s’y rendre vous pouvez emprunter la route forestière accessible uniquement à pied ou à vélo. Vous pouvez également vous y rendre via le réseau de pistes cyclables des forêts domaniales de Hourtin et de Carcans. L’occasion de faire balade très agréable à travers cet espace naturel de plus de 10 000 hectares, dont une partie est classée en forêt de protection depuis 1992.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *